Le Portail Web des Mermet

recherche genealogique

Il y a ...

Aujourd'hui

Aucun événement historique
  
 
 

Personnes consultées

No persons found

Statistiques d'accès

mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Le 23 avril 2018
2 utilisateurs en ligne
-
2 invités
Votre IP : 54.80.103.120

 

Jeunesse

Il naît en 1342 au hameau de Brogny, sur le territoire de la commune d'Annecy-le-Vieux (Haute-Savoie). Ses biographes hésitent encore sur ses ascendants et son vrai nom. Pour certains, il appartient à une famille de Brogny appelée Allarmet. D'autres affirment qu'il descend des Alouzier, une noble famille du Comtat Venaissin.

Remarqué pour ses dispositions précoces par deux moines, il est envoyé se former à Genève ; il termine ensuite son éducation à l'Université d'Avignon. Il se retire alors à la Chartreuse de Dijon jusqu'à ce que Robert de Genève soit élu pape en 1378, sous le nom de Clément VII (1378-1394), par le clan hostile à Urbain VI. Il rejoint alors l'évêque de Genève à Avignon, à la demande de celui-ci ou du comte de Bourgogne.

Premières fonctions épiscopales

À Avignon, il reçoit rapidement de nombreux honneurs de la part de Clément VII :

  • l'évêché de Viviers en 1380,
  • la dignité de cardinal en 1385,
  • et peu de temps après la charge de Chancelier Apostolique

Soutien initial des anti-papes

En 1394, le successeur de Robert, Pierre de Luna plus connu comme antipape Benoît XIII, confirme toutes ses nominations et le promeut à l'évêché dOstia-Velletri. À cette époque, Jean Mermet est partisan des papes d'Avignon. Toutefois, dès 1398, il quitte cette cité pontificale pour protester contre l'esprit non-apostolique de cette cour.

En 1408, il abandonne Benoît XIII qui le dépose (il le déchoit de sa dignité de cardinal) le 20 octobre de la même année.

Après le concile de Pise (1409) et l'élection de l'antipape Alexandre V, le nouveau pontife confirme Jean Mermet dans ses dignités d'évêque d'Ostia (c'est-à-dire doyen du Collège des cardinaux) et de chancelier de l'Église.

Un an plus tard, en 1410, dans le cadre de cette dernière fonction, il préside les funérailles d'Alexandre décédé le 3 mai, et quelques jours plus tard, le 17 mai, le conclave qui nomme l'antipape Jean XXIII.

Épiscopat politique à Arles

Cette année 1410, l'archevêché d'Arles devenant vacante, Jean qui tient le cardinal de Brogny dans la plus haute estime, refuse le candidat proposé par le Chapitre d'Arles, et nomme de Brogny à sa place. Cette nomination, dans son esprit, vise la récupération des droits de l'Église d'Arles usurpés par les comtes de Provence au début du Grand Schisme (1378-1418).

Rôle dans la résolution finale du Grand Schisme

Après avoir restauré son diocèse, le cardinal de Brogny quitte Arles pour s'occuper d'une mission plus délicate, concernant la situation particulière de l'Église, qui à la suite du concile de Pise a trois papes au lieu d'un.
Entre 1414 et 1418, il préside le concile de Constance, réuni à cet effet, qui enregistre la démission de Jean XXIII, la révocation des trois papes et en novembre 1417, l'élection du nouveau pape Martin V, pour qui il a fait campagne. C'est lui qui consacre Martin V pape, le 21 novembre 1417.

Il conserve toute sa vie des liens étroits avec sa région natale. Ainsi la chapelle Notre-Dame, dite des Macchabées, à Genève, est achevée en 1405 sous sa direction et en 1422, il fonde à Annecy un couvent des Dominicains.

Il meurt à Rome le 16 février 1426.

Anecdotes

Depuis 1450, la cathédrale métropolitaine de Cambrai a le bonheur d'être dépositaire de la célèbre icône de Notre-Dame-de-Grâce.

On pense que le cardinal de Brogny, vice-chancelier de l'Église catholique, légat du pape, est entré grâce à ses différentes charges en relation avec certains patriarches grecs et les chrétientés d'Orient. C'est vraisemblablement par ce canal qu'il a reçu cette icône.
Plus tard en 1426, un chanoine titulaire de la cathédrale de Cambrai, Fursy de Bruille, secrétaire du cardinal de Brogny, reçoit l'icône en legs. Le chanoine la rapporte de Rome en 1440 et, à sa mort en 1450, il en fait don à la cathédrale de Cambrai.

Cardinal de Brogny

retour

 

Connexion

Offre spéciale

Vous pouvez disposer de votre adresse électronique mermet avec les extensions .com .fr .eu .de .es .it .tw .pro .biz

Rechercher